retour

Méthode : estimation de la prévalence du cancer en France

Méthode
Dernière mise à jour 16/09/2016

Prévalence partielle à 1,3, 5 et 10 ans et prévalence totale

  • La prévalence totale estime le nombre de personnes atteintes ou ayant été atteintes de cancer et vivantes à une date donnée, quelle que soit l’antériorité du diagnostic, ce qui regroupe donc des personnes guéries ou en rémission complète sans traitement du cancer et des personnes encore en demande de soins
  • La prévalence partielle estime le nombre de personnes atteintes ou ayant été atteintes d’une pathologie cancéreuse et vivantes à une date donnée dont le diagnostic a été réalisé au cours d’une période de temps limitée (au cours de l’année précédente, au cours des 3, 5 ou 10 dernières années). L’objectif de la prévalence partielle est alors d'approcher plus précisément le nombre de patients nécessitant, potentiellement, des soins.

Nom de la méthode : Estimation de la prévalence du cancer en France pour l'année 2008 

Source(s) des données :

-          19 registres de cancers du Réseau Francim, période 1975-2008

-          données de mortalité du CépiDc sur la période 1975-2008

-          données de population : Insee, période 1975-2008

Producteur(s) de la méthode : HCL, Francim

Informations utilisées :

-          estimations de survie parmi les cas diagnostiqués entre 1995 et 2004, par recherche systématique dans la base Francim du statut vital des cas diagnostiqués entre 1989 et 2004 avec une date de point au 1er janvier 2008, et actualisation du statut vital à 10 ans

-          estimations nationales d’incidence : cas incidents enregistrés par les 19 registres de cancer du réseau Francim, période 1975-2008