retour

Méthode : estimation des indicateurs épidémiologiques du cancer en France

Méthode
Dernière mise à jour 09/08/2017
Le fichier national des causes médicales de décès

Il est géré par le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès de l’Inserm (CépiDc-Inserm) qui assure depuis 1968, la production des données de mortalité à partir de la base de données constituée. Ces données sont exhaustives et couvrent la France entière (France métropolitaine et départements d’outre-mer). Elles sont produites tous les ans . Elles sont accessibles sur le site internet du CépiDc-Inserm.

Les données des registres de cancer

  • Le réseau français des registres de cancer, réseau Francim, dispose d’une base de données commune qui rassemble les données des registres généraux et spécialisés d’organe. Cette base commune est administrée au sein du service de Biostatistiques des Hospices civils de Lyon (HCL) dans le cadre d’un programme de partenariat scientifique pour la surveillance épidémiologique du cancer en France entre le réseau Francim, les HCL, l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Institut National du Cancer (INCa). Cette base de données permet la réalisation d’études sur l’incidence, la survie et la prévalence des cancers. Les registres actuels couvrent environ 20 % de la population et le délai de mise à disposition des données est actuellement de 3 ans. Le recours à une modélisation statistique des données observées permet de réaliser des estimations et des projections pour les années postérieures à la dernière année d’observation. Les dernières d’estimations de l’incidence concernent l’année 2011 et les dernières projections sont publiées pour l'année 2015.
  • Le Registre national des hémopathies malignes de l’enfant (RNHE) et le Registre national des tumeurs solides de l’enfant (RNTSE) recueillent et produisent des données d’incidence et de survie sur les cancers de l’enfant de moins de 15 ans. Ces données couvrent la France métropolitaine.