retour

Syndromes myélodysplasiques (SMD) - les tests de génétique somatique

fiche synthese
Dernière mise à jour 29/07/2016

Description

Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont des affections clonales des cellules-souches hématopoïétiques, qui présentent un trouble de différenciation aboutissant à un avortement intramédullaire des précurseurs myéloïdes et à des cytopénies sanguines. Les SMD évoluent fréquemment en LAM et constituent un des états préleucémiques  les plus fréquents chez l’adulte. L’étude cytogénétique réalisée sur moelle osseuse révèle des anomalies cytogénétiques : monosomie 5, monosomie 7, trisomie 8, trisomie 21, délétions partielles du 5q, du 7p, du 20q. Le diagnostic de SMD repose sur des caractéristiques cytologiques et est aidé par des paramètres biologiques, en particulier par la recherche de ces anomalies cytogénétiques.

Par ailleurs, la biologie moléculaire s’avère désormais très importante dans certaines situations, comme pour le diagnostic en l’absence de marqueurs de clonalité et l’indication d’allogreffe chez les patients en âge de recevoir ce traitement.

CATEGORIES

Type de cancer

  • Hématologie

Sujet

Zone géographique