retour

Tumeurs gliales - les tests de génétique somatique

fiche synthese
Dernière mise à jour 16/11/2017

Description

Les tumeurs cérébrales primitives sont représentées majoritairement par les gliomes qui représentent 50 % de toutes les tumeurs intracrâniennes de l’adulte et sont pour 90 % d’entre-elles d’origine astrocytaire. La classification actuellement la plus utilisée est celle de l’OMS, qui classe les gliomes selon leur cellule originelle probable. On peut ainsi distinguer les astrocytomes, les oligodendrogliomes et les épendymomes. Parmi eux, les glioblastomes correspondent au grade IV de la classification établie par l’OMS et présentent une forte malignité. La classification purement morphologique et la gradation des gliomes sont difficiles à établir. L’hétérogénéité de ces tumeurs pose toujours un problème dans la prise en charge et le pronostic des patients.

L’hétérogénéité de ces tumeurs pose toujours un problème dans la prise en charge et le pronostic des patients. Chez l’adulte, les glioblastomes sont les tumeurs cérébrales les plus fréquentes, avec une incidence de 2 400 nouveaux cas chaque année en France. C’est la deuxième cause de mortalité des cancers chez l’enfant après la leucémie et la troisième chez l’adulte. Plusieurs biomarqueurs moléculaires permettent de contribuer à la classification des tumeurs gliales et fournissent également des informations sur le pronostic de la maladie.

CATEGORIES

Sujet

Zone géographique