retour

L'essentiel des données

fiche synthese
Dernière mise à jour 09/10/2017

Description

Données

Les données d’incidence proviennent de la base commune des registres du réseau Francim hébergée dans le service de biostatistique des Hospices civils de Lyon. Dans le cadre de ce travail, les données de 21 registres ayant au moins 5 années d’enregistrement ont été utilisées (11 registres généraux et 10 registres spécialisés).
Dix-neuf localisations cancéreuses, correspondant aux tumeurs solides, ont été analysées. Ces localisations sont définies selon la Classification internationale des maladies pour l’oncologie, 3e édition (CIM-O-3). Pour chaque localisation, les règles suivantes ont été appliquées : seules les tumeurs invasives étaient considérées et, sauf mention contraire, toutes les morphologies étaient incluses à l’exception des morphologies correspondant aux hémopathies malignes.
Les cancers de la peau autres que les mélanomes sont exclus de ce travail, en raison de la non-exhaustivité de leur enregistrement. Seules les tumeurs malignes du SNC sont incluses dans ce travail. La localisation Plèvre n’a pas été analysée, les données d’incidence pour le mésothéliome pleural relevant du Programme national de surveillance du mésothéliome (PNSM). Dans le cadre de ce travail, les données observées d’incidence comportaient 925 242 cas diagnostiqués entre le 1er janvier 1975 et le 31 décembre 2009.

Les données de mortalité ont été fournies par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc). Les données de population ont été fournies par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) pour chaque département et pour chaque année.

Méthode statistique

L’incidence nationale est obtenue en multipliant le rapport incidence/mortalité observé dans la zone registre par la mortalité de la France en utilisant des modèles âge-période-cohortes. Pour les cancers du sein et de la prostate, l’incidence de la zone registre présente de fortes variations dans les années récentes (i.e. forte baisse depuis 2005, en particulier pour la prostate, après une augmentation continue depuis 1980). Les tendances de l’incidence de ces deux cancers sont donc complexes et ne peuvent pas être restituées avec les modèles âge-période-cohorte « classiques »

L’estimation "Tous cancers" est obtenue en faisant la somme des estimations par localisation, à laquelle ont été ajoutées les estimations pour les localisations Hémopathies malignes et pour la localisation Autres cancers.

Calcul des taux

Dans ce travail, les taux d'incidence ont été standardisés selon la population mondiale (TSM) et sont exprimés pour 100 000 personnes-années après attribution d'un poids défini par tranche de 5 ans.

Description

Données

Les données de mortalité ont été fournies par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc). Les données de population ont été fournies par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) pour chaque département et pour chaque année.

Calcul des taux

Dans ce travail, les taux de mortalité ont été standardisés selon la population mondiale (TSM) et sont exprimés pour 100 000 personnes-années après attribution d'un poids défini par tranche de 5 ans.
L’estimation "Tous cancers" est obtenue en faisant la somme des estimations par localisation, à laquelle ont été ajoutées les estimations pour les localisations Hémopathies malignes et pour la localisation "Autres cancers".

Description

Source : InVS

Les données présentées sont celles de métropole et d'outre-mer, à l'exception de Mayotte.

Pour les données 2009-2010, les calculs sont faits sur 95 départements.